Le parchemin de Nyogtha

Aides de jeu, partage d'idées et scénarios sur le jeu de rôle dans un univers médiéval fantastique

Hey there! Thanks for dropping by Theme Preview! Take a look around
and grab the RSS feed to stay updated. See you around!

La sauce cameline

Avant propos :

Au moyen-âge, beaucoup de sauces étaient identifiables à leur seule couleur. Ce code couleur s’applique tout à fait dans le cas présent puisque la sauce cameline doit son nom à sa couleur rappelant la robe du « chameau ».
Cette sauce acide, à base de verjus et/ou de vin est liée à la mie de pain. Elle  jouissait d’une belle popularité au moyen-âge, en accompagnement des viandes roties ou sautées et des fenaisons. Elle reste très intéressante aujourd’hui pour accompagner un magret de canard poêlé ou tout autre viande rôtie …
A noter que cette sauce a pas mal évolué au fil du temps et les variantes de cette recette ne se comptent plus… en particulier sur le dosage des épices.  A l’origine, la sauce cameline n’était pas cuite (version ci-après). La cuisson est apparue dans un second temps de même que l’ajout de sucre ou de miel pour contre balancer l’acidité. 

Ingrédients :

40 grammes de raisins secs
70 grammes d’amandes mondées (voir « lait d’amandes » pour le mondage des amandes)
50 grammes de mie de pain sec
30 cl de verjus (jus de raisin vert… qui peut être remplacé par du 20cl de vinaigre de cidre additionné de 10cl d’eau)
1 cuillerée à café de cannelle en poudre
3 pincées de noix de muscade rapée
3 pincées de clous de girofle en poudre
3 pincées de gingembre en poudre
Sel

Laissez tremper les raisins secs quelques heures avant dans un peu de vin rouge (un rouge fruité comme le merlot s’y prête bien).

Mondez les amandes. Conservez le lait d’amandes obtenu.

Trempez la mie de pain dans un peu d’eau. Broyez les raisins et mélangez les aux épices. Ajoutez la mie de Pain. Rendez le mélange aussi homogène que possible puis ajoutez progressivement le lait d’amandes. Procédez de la même manière pour le verjus. Salez modérément. Mélangez le tout jusqu’à obtention d’une sauce fluide, homogène et d’une couleur plutôt blond foncé.

Article(s) conseillé(s)

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

2 Responses to “La sauce cameline”

  1. Elora dit :

    Eh mais c’est une très bonne idée ça, vive le magret de canard!

Leave a Reply