Le parchemin de Nyogtha

Aides de jeu, partage d'idées et scénarios sur le jeu de rôle dans un univers médiéval fantastique

Hey there! Thanks for dropping by Theme Preview! Take a look around
and grab the RSS feed to stay updated. See you around!

Le pourpre de Tyr

Comme vous allez le voir, le « pourpre des anciens », également nommé « pourpre de Tyr », nous fournit une excellente matière pour le jeu de rôle.

Le pourpre royal, une couleur souveraine :

Si le moyen âge est féru de couleurs, le rouge violacé profond qu’est le pourpre tire ses origines dans l’antiquité. Les Phéniciens furent les premiers à découvrir qu’un coquillage appelé « escargot de mer » secrétait un mucus à l’odeur d’algue qu’il était possible d’extraire pour l’utiliser ensuite en teinture. Une fois extrait, le pigment change progressivement de couleur, passant du transparent au jaune, puis du jaune au vert … au bleu… pour enfin conserver une teinte pourpre d’une profondeur inégalée.

Le nom scientifique de ce coquillage est le « Bolinus Brandaris » ; il vit en banc sur les fonds sableux de la mer méditerranée et du nord-ouest du continent Africain. Le mucus en question provient de sa glande hyperbranchiale… mais tout cela est bien technique, revenons à l’histoire !

Le pourpre royal fut sublimé par les Phéniciens, les Grecs, les Romains, … et cette suprématie durera jusqu’à la fin du moyen-âge !

La teinte était à tel point réservée à la souveraineté que Néron condamnait à mort et ordonnait la confiscation des biens de quiconque portait ou achetait cette couleur sans être empereur. La couleur des voiles de la galère de Cléopâtre n’était autre que le pourpre royal… Nos évêques et cardinaux catholiques l’arborent encore aujourd’hui…

Il existe même une expression qui traduit bien la domination de cette couleur : « Né dans le pourpre »… surnom que l’on donnait aux empereurs (byzantins) nés tandis que leur père était justement empereur… Une manière d’asseoir la légitimité d’une succession au pouvoir.

Enfin, les textes hébreux eux mêmes, avec la bible, consacrent un pouvoir mystérieux à cette couleur nommée « Tekhelet ». La seule couleur permettant ou favorisant la traversée des apparences, de la mémoire et du divin… couleur grâce à laquelle il est possible de passer du sensible à l’invisible. Symbolique matérialisée par la présence d’un fil de cette couleur dans les « tsitsit », ces franges ou tresses accrochées au coin du talith katan porté par les juifs  (le talith étant une sorte de petite cape).

Avec une histoire aussi « haute en couleur » (sourire) et sachant qu’il faut environ 8600 escargots de mer pour produire 1 g de pigment, on comprend aisément que la teinte fut l’objet de multiples contrefaçons : mélanges de colorants avec un ajout de lichen, mélange de garance et d’indigo, …

Et l’évènement alors ? 

Pas d’évènement détaillé mais plutôt des pistes basées sur ce qui est écrit plus haut :

– Les PJ peuvent découvrir une ville nouvelle qui sanctionne violemment le port de cette couleur… par malchance, l’un d’entre eux a trouvé quelques semaines avant une splendide cape qu’il est si fier de porter !

– Il faut enrayer un trafic de pourpre royal… quel procédé utilisent les trafiquants ? qui passe les commandes ? pourquoi ? pour qui ? …

– Le pourpre royal est porteur de la plus grande abstraction qui soit : passer du sensible à l’invisible. C’est l’occasion d’en faire un composant très recherché en alchimie, pour les rituels de divination ou les sorts de clairvoyance… pas toujours facile de s’en procurer légalement dans un environnement où son usage est fortement réprimandé ! D’autant que sa provenance n’est sans doute pas connue de tous… le coquillage a beau être commun, le précieux savoir, lui, ne l’est pas pour autant : un secret à découvrir ?

Vous avez d’autres idées ? N’hésitez pas à m’écrire pour les partager et contribuer à compléter cet article.

 

Article(s) conseillé(s)

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

3 Responses to “Le pourpre de Tyr”

  1. Sly dit :

    Salut, je viens des Rillettes Hallucinées.J’a bien aimé ton article d’autant que je travaille sur un jdr basé sur un mix. de le Liber Constantinopolis/Ars Magica/Nephilim. Crois-tu que ta dernière idée d’aventure serait adaptable à la cour byzantine?

    • admin dit :

      Hello Sly,
      Sans être un spécialiste de la période byzantine loin s’en faut, je pense franchement que la matière est pleinement utilisable pour ton background. Croise les infos avec wiki et autres, tu découvriras que le surnom « né dans le pourpre » ou « porphyrogénète » provient justement des byzantins… que la couleur pourpre est plus encore qu’un banal symbole pour le basileus/l’empereur… D’ailleurs on lui remettait une bourse de soie pourpre (-une fois encore- !) remplie de poussière lors de son sacre : le message était clair… même lui ne ferait que passer et finirait ainsi… un message pour ne pas prendre la grosse tête en se rappelant qu’on peut perdre la vie rapidement ?! 😉
      En plus, c’est un bon moyen d’ancrer du réel culturel dans ton thème et d’y greffer une intrigue, un mystère, que sais je encore ^^ dans une cour byzantine fort tumultueuse (un bon tiers des empereurs de la cour Byzantine est mort de mort violente … les intrigues et complots étaient monnaie courante.)

      Je suis intéressé de savoir ce que cela a donné si tu t’engages dans cette voie et si tu as quelques minutes pour me faire un retour.

  2. Regis dit :

    Tout cela est très juste, et notre MJ à Herowars a même créé un scénario autour de la création d’une plantation de murex (oui, c’est ainsi qu’il appela l’escargot de mer, mais peut-être confondit-il). Apparemment ces coquillages sont fragiles, et il faut beaucoup de magie (et une prêtresse du murex) pour manipuler les courants et les températures et en commencer la culture. 🙂

    En ajoutant que dans le monde de Glorantha, le pourpre est la couleur de l’Empire Lunar (entre l’Empire Romain et l’impérialisme soviétique), par exemple un terrible démon à leur service est la Chauve-Souris Pourpre.

    Tout ça parce que c’est une matière première rare donc précieuse? 🙂 Bientôt des idées de scénars autour du diamant, alors… 😉

Leave a Reply to admin