Le parchemin de Nyogtha

Aides de jeu, partage d'idées et scénarios sur le jeu de rôle dans un univers médiéval fantastique

Hey there! Thanks for dropping by Theme Preview! Take a look around
and grab the RSS feed to stay updated. See you around!

Pluche, le lutin fatigué

Pluche est un lutin d’âge avancé (122 ans)… il est plutôt grand pour sa race (85 cm) et assez rond,  de corps comme de visage. Sa barbe est négligée, un vrai refuge pour les brins de paille et les miettes de son dernier repas… mais le plus étonnant reste l’odeur de bière qu’elle dégage !  Il aime à dire que c’est un indicateur naturel : quand l’odeur disparaît c’est qu’il est temps de boire ! Pluche est un éternel fatigué, sa démarche dénote une certaine bonhomie et son rythme de parole est très mesuré… Il ne quitte jamais son vieux bonnet de laine bleue, tout frippé d’avoir dormi dessus toute la journée. Il se lave peu, aime les histoires drôles, les contes et les chansons pour boire (dont il dit que « ça lui change les idées ! »).

Une auberge de voyageurs a pris l’habitude de lui fournir un petit tonnelet de bière pour éviter de subir ses mauvais tours (nuée de mouches qui s’abat sur la nourriture, odeur de pourriture qui provient injustement de la cuisine, nourriture qui semble avariée…). D’ordinaire discret, c’est l’un des seuls moments où on peut l’apercevoir, trainant son lourd tonnelet de 15 litres sur le sol… s’arretant tous les 50 mètres pour boire une lampée de bière  » à la santé de l’aubergiste ! « .

Pluche est spontané, il vit  » au jour le jour « … Il mange dès qu’il a faim, il boit dès qu’il a soif, il dort dès qu’un baillement s’esquisse. Pour le sommeil, un minimum de confort s’impose ! Il transporte partout avec lui un oreiller de toile grise rembourré de plumes de Zéphyle. Ces plumes sont extrêmement rares, il a dû déployer des trésors d’imagination et de patience pour les récupérer sur le rarissime animal ! Il aurait été plus simple de prendre n’importe quel type de plume mais Pluche est allergique aux plumes… seules celles de Zéphyle n’engendrent pas une marée d’éternuements humides.

Au niveau localisation, il loge dans une espèce de grand terrier créé par le soulèvement des racines d’un énorme chêne. Les puissantes racines de l’arbre constituent les renforts de cette galerie souterraine, l’une d’elles lui sert même de banc devant sa petite table de bois. Des victuailles (surtout des fruits et des champignons) sont disposées soigneusement sur un enchevêtrement de fines racines… sorte de filet à provisions où les mets se conservent admirablement bien. Généralement, le tonnelet de bière trône près de son épais lit de paille et de son imposante chope de bois. Pluche passe au moins les 2/3 de son temps dans son terrier à dormir ou à boire (ou plutôt à boire et à dormir)…   Il est particulièrement résistant à l’alcool depuis le temps qu’il en absorbe ! Il passe le reste de son temps à cueillir des baies ou des champignons, à chaparder des fruits ou à s’entretenir avec les oiseaux dont il connait parfaitement le langage. Ce sont d’ailleurs les oiseaux qui l’informent de tout ce qui se passe aux alentours. 

Quelques paroles type : 

 » La raison est fille de l’âge… plus tard tu comprendras mon garçon… « … lorsqu’il apporte une réponse un peu  » fumeuse  » ;
 » Bière qui coule n’amasse pas mousse « 
… quand il engloutit sa bière ;
 » A mon grand âge, faut pas se mettre en nage « 
… lorsqu’il faut faire un effort physique ;
 » Salissez pas la paille, dès fois que je m’endorme avant d’arriver à ma couche « 
… quand on entre dans son terrier;
 » Je n’avais plus la patience de faire si grand « 
… lorsqu’il tend des chopes de bois au moins trois fois plus petites que la sienne à ses invités.

Une idée de scénario

Les Personnages sont engagés par un Mage pour retrouver des plumes de Zéphyles. Ces plumes constituent un ingrédient de grande valeur dans la confection de certains enchantements… L’animal a été repéré à plusieurs reprises aux alentours de sombres marécages… Outre les dangers du marécage, les personnages auront toutes les peines du monde à traquer l’animal dont l’intelligence est probablement supérieure à la leur. Après bien des déboires et surtout des échecs hilarants, ils rencontreront notre ami Pluche. Dire que ce dernier possède ce qu’il cherche et qu’il dort dessus ! Pas facile de le deviner, encore moins facile de lui soustraire l’oreiller…  Le nombre de plumes est si important qu’il représente une vrai fortune ! A vous d’imaginer ce qui peut conduire Pluche à concéder quelques plumes aux personnages. Rappelez-vous que le Lutin est un être d’une grande intelligence (la preuve, lui, il a réussi à soutirer des plumes au Zéphyle !) mais il aime la compagnie et il ne manquera pas l’occasion de taquiner ces nouveaux venus ;-).

Nyogtha – Inspiration libre


Article(s) conseillé(s)

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply