Le parchemin de Nyogtha

Aides de jeu, partage d'idées et scénarios sur le jeu de rôle dans un univers médiéval fantastique

Hey there! Thanks for dropping by Theme Preview! Take a look around
and grab the RSS feed to stay updated. See you around!

Voleur : les outils de crochetage

Ces outils mesurent tous à peu près 20 à 30 cm de long et pèsent environ 200 à 300 grammes chacun.
Ils sont généralement accrochés entre eux sur un large anneau de métal qu’il est possible de fixer à la ceinture.

L’Hameçon, la Double-croche et la Griffe sont conçus pour soulever une pièce précise d’un mécanisme:
Grâce à leur partie recourbée, ils permettent aussi d’accéder à des recoins difficiles d’accès. Certains voleur emploient l’hameçon pour soulever le couvercle d’un coffre dont ils se méfient. D’autres aiguisent  la griffe pour déchirer plus facilement les draperies, les doublures de vêtements ou encore les tissus épais recouvrant parfois les parois intérieures des coffrets de luxe.

La Cuillère sert à mesurer et transporter l’acide jusqu’à la serrure récalcitrante. Elle permet aussi de se protéger d’un jet d’acide en la positionnant devant l’ouverture de la serrure crochetée. Malgré sa bonne résistance, la cuillère doit être remplacée régulièrement tant la corrosion peut s’avérer violente. On raconte que « Filendouce » s’est fait confectionner un exemplaire de cet outil en verre plutôt qu’en métal, le remplacement n’aurait pas à être fait aussi régulièrement. La transparence rendrait la cuillère encore  plus utile lorsqu’elle fait fonction de « bouclier » !

L’Index sert à pousser une pièce d’un mécanisme ou à toucher quelque chose… Les voleurs les plus prudents l’utilisent sur les boutons poussoirs (ils se servent aussi de l’Hameçon ou de la Griffe pour abaisser ou relever les leviers).

L’Aiguille sert à percer ou à enclencher un mécanisme avec sa pointe.

Il faut savoir que certains cambrioleurs, pour minimiser leur charge,  se passent de l’aiguille en redressant un peu la pointe de la griffe.  L’outil est alors plus délicat à utiliser, tant en griffe qu’en aiguille… ce manque requiert d’être compensé par un surcroît d’adresse de la part du cambrioleur. Comme on peut s’y attendre, les rares pratiquants de cette méthode sont souvent les plus doués. Ils se vantent d’ailleurs d’exercer à « une seule main », ces 5 outils étant en quelque sorte les 5 doigts talentueux de leur main exceptionnelle.     

Merci Jacko pour ta contribution à cet article !
Jetez un oeil à d’autresoutilsdansla panoplie du voleur sur ce second article.

Article(s) conseillé(s)

 

You can leave a response, or trackback from your own site.

2 Responses to “Voleur : les outils de crochetage”

  1. Befa dit :

    Passionnant ! Et cela donne envie de jouer ! Juste une question, quelles sont tes sources ?

    • admin dit :

      Pour les outils de crochetage, les dessins et une grande partie des commentaires sont issus de l’esprit d’un ami : Jacques-olivier dit « Jacko ».
      Pour le reste du site, c’est souvent de source personnelle, d’inspiration libre sinon je l’indique… mais bon, on est tous influencé par ce qu’on lit, voit, entend… du coup, c’est peut-être inconsciemment du « personnel assimilé ! » (sourire)
      En tout cas, merci pour ce commentaire motivant !

Leave a Reply